L’art de économiser le temps

Pendant les dernières vacances, Peter allait tous les jours au centre de loisirs, mais il était aujourd’hui à la maison alors que j’avais un emploi du temps bien rempli qui s’est terminé avec mon cours d’anglais.
Mais il est moins compliqué d’organiser habilement un planning chargé que de se ménager un peu de temps.


Peter comprend facilement les choses et n’a pas besoin qu’on le prenne constamment pas la main. Néanmoins, c’est l’eau et le vin entre les moments où je peux me permettre de me concentrer exclusivement sur mes propres affaires et ceux où il est avec moi.


Une mission particulièrement difficile pour moi est de vivre en ménageant le temps lorsqu’il vient à manquer, c’est-à-dire de gérer mon agenda sereinement, sans que je n’aie à me précipiter pour être dans les temps.


Les femmes dont on peut percevoir qu’elles arrivent à ménager le temps sont, à mes yeux, les plus captivantes.


Je ne me souviens pas précisément depuis quand je porte un intérêt marqué au « ménagement du temps », mais il occupe manifestement une place importante dans mon travail en tant que partie intégrante de ma philosophie de la beauté. Que ce soit dans mes leçons sur la démarche en talons hauts ou de coaching premium, il s’agit d’une pièce incontournable.


Il y a un certain nombre de raisons pour lesquelles je refuse de marcher trop vite en talons hauts. En effet, quand vous marchez plus rapidement que d’habitude, la musculature qui contrôle l’axe de votre démarche n’est plus parfaitement établie. La beauté de ce qu’on pourrait nommer le « jeu de jambes » s’en trouve sévèrement affectée, ce à quoi il faut ajouter que la perte d’équilibre provoquée par l’effondrement du pivot va nous faire balancer le haut du corps et les bras, achevant d’ôter à la démarche sa dernière trace d’élégance.


Impossible dans ces conditions, même chaussée des plus beaux talons hauts, de présenter son corps et ses jambes d’une belle manière. Rappelez-vous qu’avec une démarche dépourvue de pivot ferme, le poids du corps se porte vers l’extérieur et n’est plus supporté par la musculature interne des pieds et des jambes. Par conséquent, le pourtour des mollets va se développer excessivement et la forme arquée des jambes s’accentuera disgracieusement.


Mais il existe encore une autre raison qui doit nous tenir éloignées de la précipitation. Le fait est que, à l’instant où elle se met à courir ou à se hâter quelque part, la prestance d’une femme se volatilise.S’il devait y avoir une loi naturelle à ce propos, elle nous dirait que l’absence de ménagement du temps conduit directement à la perte d’élégance. Lorsque le souffle manque, autrement dit quand l’on est dans la précipitation ou qu’une émotion qui n’est plus retenue, telle la colère, se lit dans notre apparence, le temps nous échappe sur le champ.


Alors, si vous désirez draper votre existence d’un voile d’élégance, restez vigilantes, car les pièges sont nombreux qui parsèment le quotidien. Traiter de cette perception du temps est un passage obligatoire de ma technique des talons hauts, puisque c’est justement une telle disponibilité qui donne naissance au rythme, module la démarche et lui apporte de la profondeur.


Si une femme vient me trouver pour du coaching afin d’affermir son charisme, je lui fais découvrir la gestion du temps et j’intègre également à mes conseils le contrôle de la voix suivant cette idée pour ainsi dire rythmique. Pour celles qui veulent faire vibrer leur existence à une intensité plus élevée, la connaissance de la loi du « ménagement du temps » est incontestablement un must. De même, cette disponibilité dans la gestion du temps me semble requise quand on veut concrètement accéder à un statut plus élevé.


On découvre nécessairement un élément de rythme dans un monde que l’on trouve gracieux. Or si l’usage de vos jambes n’est pour vous qu’un banal moyen de locomotion, le fait même de marcher ne vous introduira malheureusement jamais dans l’univers de l’élégance.


Une différence infime dans la perception d’un tel monde se rapporte à un bouleversement dans l’existence, que seules les personnes qui ont réellement entrouvert la porte de la beauté peuvent comprendre. Or de l’aisance dans la manière d’appréhender le temps n’est pas uniquement source d’élégance ; elle modifie aussi le cours entier de la vie, son souffle, car elle nous permet d’agir en écartant l’inessentiel.


Ne pas opérer de choix entre ce qui nous semble nécessaire à notre existence et le reste nous rend incapable de gérer notre temps et de devenir les créateurs de nos vies.
Telle est l’esthétique profonde du « ménagement du temps ».

Fermer le menu